fundacion ayrinhac
 
fundacion ayrinhac
Español esp
Fundación Ayrinhac
   
 
 
Fundación Ayrinhac
Sa vie
Ses Propos
 
 

Sa vie


Numa Camille Ayrinhac est né en 1881 à Espalion, au coeur de l’Aveyron. Trois ans plus tard sa famille émigre en Argentine et fixe sa résidence à Pigüé et à Buenos Aires.

Il fait ses premiers pas dans le milieu artistique de la main d’Ernesto de la Cárcova, dans l’ atelier de celui-ci , à Buenos Aires. Et c’est avec lui que Numa voyagera en France pour intégrer l’Académie de Beaux Arts de Paris. Pendant neuf ans il suivra les pas de Léon Bonnat, Luc Olivier et Jean-Paul Laurens, dans le célèbre atelier “La Grande Chaumière”.

Il expose régulièrement dans le Salon de Paris et il participe à plusieurs concours artistiques de l’époque. Membre de la Société des Artistes Français, Numa a obtenu d’importants et bien mérités prix dans l’art pictural.

En 1914 il est surpris par la première guerre mondiale et il est grièvement blessé dans le champ de bataille. De retour en Argentine il contribue à serrer les liens culturels à travers la peinture en amenant les “gauchos” et les paysages argentins en France, en emmenant là-bas son terroir médiéval aveyronnais.

En tant que portraitiste il peint  les dames de son époque et il est plusieurs fois convoqué par le Président Juan Domingo Perón pour réaliser les portraits d’Evita, des membres de sa famille et du couple présidentiel.

En tant que paysagiste, il peint de paysages et de grandes compositions. En Argentine sa thématique est le sud de la province de Buenos Aires: la pampa, des motifs gauchesques, les montagnes. En France : de vielles maisons en pierre, des ruelles médiévales, des châteaux sur le Lot.

En 1949 il est nommé Directeur de Beaux Arts de la Province de Buenos Aires.

Après avoir mené une vie intense et passionnée, il décède à Buenos Aires le 23 mars 1951.